lundi, juillet 21, 2014

Mozzarella Fritta



Quelque morceaux de mozzarella enrobés de panure à l'oeuf et à la chapelure, frits et tout chauds sur une salade verte. Isn't that great?


Ma pauvre muse, hélas! qu'as-tu donc ce matin? 
Tes yeux creux sont peuplés de visions nocturnes,
Et je vois tour à tour réfléchis sur ton teint 
La folie et l'horreur, froides et taciturnes.

jeudi, mai 22, 2014

Penne aux Artichauts Poivrade





De petits artichauts poivrade, sautés à la poêle dans un peu d'huile avec de l'ail frais, et un trait de citron ; une garniture printanière idéale pour des penne al dente ; si, en plus, un bout de mimolette est resté oublié au fond du frigo...

And as I sat there brooding on the old, unknown world, I thought of Gatsby’s wonder when he first picked out the green light at the end of Daisy’s dock. He had come a long way to this blue lawn, and his dream must have seemed so close that he could hardly fail to grasp it. He did not know that it was already behind him, somewhere back in that vast obscurity beyond the city, where the dark fields of the republic rolled on under the night. Gatsby believed in the green light, the orgastic future that year by year recedes before us. It eluded us then, but that’s no matter — to-morrow we will run faster, stretch out our arms farther. . . . And one fine morning —— So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past.

F. Scott Fitzgerald, The great Gatsby

lundi, mai 12, 2014

Torta Caprese



Parmi les multiples douceurs de Napoli, la torta caprese n'est ni la plus ancienne, ni la plus chargée d'histoire. Mais elle bénéficie d'une grande popularité, et a le mérite d'être très vite faite et très bonne. C'est un gâteau tout simple qui mêle chocolat, amandes et sucre. Certaines versions incorporent aussi du beurre, mais on y trouve rarement de la farine. Finalement, c'est presque une sorte de brownie au amandes, en moins lourd.

J'ai trouvé cette recette dans le livre La Cucina Napoletana d'Edmondo Capecelatro, qui  fait découvrir la cuisine napolitaine à travers l'histoire de la ville, du temps de l'ancienne cité grecque Neapolis à nos jours.

Qu'est-ce qu'il nous faut ?
  • 200g de chocolat noir
  • 200g d'amandes non pelées
  • 200g de sucre
  • 3 oeufs
  • 1 noix de beurre
  • un peu de sucre glace

Comment procéder ?
  1. Faire fondre le chocolat au bain-marie ; ajouter le chocolat et mélanger
  2. Réduire les amandes en poudre ; séparer les blancs des jaunes et ajouter les jaunes aux amandes
  3. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la masse
  4. Beurrer un moule et le garnir de l'appareil ; cuire au four environ 30 minutes à 180°C
  5. Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace avant de servir.

Baci Baci !

mercredi, mai 07, 2014

Salsiccia Piquante de Napoli



Elle est belle ma saucisse ? En tout cas, elle a le mérite d'être napolitaine. Sacrément piquante, on dirait un genre de chorizo. Elle se déguste en tranches fines à  l'apéro, ou en agrément d'une salade de haricots verts et pommes de terre. Elle peut servir de garniture à la pizza, éventuellement accompagnée de friarielli, ces espèces d'épinards au goût légèrement amer... un vrai délice !

mercredi, avril 23, 2014

C'est Pâques, c'est Chocolat


Et brioche fourrée à la viande, miummy.


samedi, mars 29, 2014

Feuilletés Maison Express à l'Apéritif



Marre des cah'uèt's, noix de cajou et autres amandes fumées, pas encore envie des dips aux légumes rafraîchissants de l'été ? Ne cherchez plus, l'apéritif idéal est ici : des feuilletés express faits maison ! Avec eux, vous épatez la galerie et émoustillez ses papilles tout en même temps. Tentant, non ?

J'ai repris la recette sur le blog Lucy's Kitchen Notebook, et elle est parfaite comme ça.

Qu'est-ce qu'il nous faut ?
  • 125g de farine (type 55)
  • 140g de beurre
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 piment rouge au vinaigre ou en sauce adobo 
  • 60g d'eau TRES FROIDE
  • 5 tranches fines de poitrine fumée
  • 30g de fromage type mimolette, pecorino ou cheddar 
  • 30g de fromage type emmental 

Comment procéder ?
  1. Travailler le beurre avec la farine pour obtenir un sablage grossier 
  2. Emincer finement la poitrine et le piment, détailler le fromage en tous petits cubes
  3. Ajouter cette garniture au mélange de farine et beurre
  4. Verser l'eau froide et amalgamer la pâte en boule aussi vite que possible
  5. Fariner largement le plan de travail et le rouleau
  6. Etaler la pâte sur 0,5 cm d'épaisseur en rectangle 3 fois plus long que large
  7. Donner un tour simple à la pâte, tourner d'un quart de tour dans le sens anti-horaire
  8. Répéter l'opération 3 fois pour donner 4 tours en tout
  9. Etaler une dernière fois la pâte et la rouler en forme de boudin
  10. Couper des tranches de 0.5 à 1 cm d'épaisseur
  11. Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, sans trop serrer
  12. Cuire au four à 200°C jusqu'à ce que les feuilletés aient pris une belle couleur dorée
Les feuilletés seront mous à la sortie du four, il faut les laisser refroidir pour qu'ils durcissent. Quitte à les réchauffer quelques minutes avant la dégustation, ils n'en seront que plus gourmands !

Et pourquoi ne pas utiliser cette pâte, si facile à faire, dans tout un tas d'autres recettes ?


lundi, mars 03, 2014

Ravioli à la Betterave (Fatte in Casa)



Les ravioli, je m'y suis déjà essayée, mais je trouve qu'ils sont toujours un peu gros, pas très beaux. Alors je me suis équipée d'une plaque à ravioli de la marque Imperia (comme ma machine à pâtes). Le modus operandi consiste à (i) confectionner de la pâte fraîche, (ii) la laminer jusqu'à une épaisseur mince mais trop, (iii) fariner généreusement la plaque à ravioli puis poser une bande de pâte par-dessus, (iv) garnir les empreintes d'une demi-cuillérée de farce, (v) recouvrir d'une bande de pâte et passer le rouleau jusqu'à ce que la pâte commence à se découper, (vi) démouler et individualiser les ravioli.


Qu'est-ce qu'il nous faut ?
  • 300g de betterave cuite
  • 1/2 pomme de terre
  • 50g d'oignon
  • 20g de beurre
  • 200g de farine
  • 100g de semoule de blé dur
  • 3 oeufs

Comment procéder ?
  1. Cuire la pomme de terre à l'eau bouillante ; laisser refroidir, peler puis réduire en purée
  2. Hacher l'oignon menu et le faire revenir dans une noisette de beurre, à feu doux, quelques minutes 
  3. Mixer la chair de betterave cuite et l'ajouter à l'oignon, cuire encore 2 minutes, assaisonner puis réserver
  4. Mélanger la farine et la semoule dans un saladier, creuser un puits au milieu
  5. Verser les oeufs, puis les incorporer progressivement avec une fourchette, en parcourant systématiquement le bord du saladier 
  6. Amalgamer la pâte en boule et laisser reposer 30 minutes à 1 heure sous film alimentaire, pour éviter qu'elle ne sèche
  7. Diviser la pâte en 4 morceaux, les laminer avec la machine à pâtes jusqu'à l'épaisseur désirée ; Façonner les ravioli avec la planche à ravioli
  8. Cuire à l'eau bouillante salée pendant 2 ou 3 minutes, pas plus ! Si la casserole n'est pas de grande taille, ne pas hésiter à cuire les ravioli par paquets et les sortir à l'égouttoir au fur et à mesure.

On peut congeler les ravioli une fois façonnés : les disposer sur une assiette, sans qu'ils se touchent, les mettre au congélateur une heure environ, puis les sortir et les ranger dans un sac de congélation, avant des les remettre au congélateur.

I find talking so difficult; but loneliness frightens me. I should shut it up in my mind. Yes, that's what I'm afraid of. Going about with something in my mind all my life that never changes. I find it so difficult to change.

Virginia Woolf, Night and Day