dimanche, décembre 08, 2013

Zimtsterne


Dans la série des Bredele, je voudrais... les Zimtsterne ! Ces étoiles à la cannelle sont irrésistibles sous leur manteau blanc. Elles croquent littéralement sous la dent avant d'embaumer le palais de leur bon goût de cannelle. Et si, comme moi, vous êtes un peu short sur la cannelle, qu'à cela ne tienne ! Pourquoi ne pas les agrémenter d'autres épices ? 

Elles sont assez faciles à réaliser, il suffit de faire un genre de pâte a tarte, qu'on découpe et puis qu'on fait cuire. La seule technicité de la recette réside dans la confection du glaçage royal. Mais qu'est-ce donc ? Il s'agit simplement d'un mélange de sucre glace et de blanc d'oeuf qu'on étale et qu'on laisse sécher, éventuellement qu'on fait cuire en même temps que les gâteaux. Le tout est de bien doser le rapport blanc/sucre pour obtenir une consistance épaisse, un aspect lisse et brillant. Trop liquide, le glaçage manque d'opacité, trop solide, il casse les dents.

Christophe Felder donne sa version des Zimtsterne dans le dernier numéro de Elle à Table. Je l'ai reprise et l'ai librement interprétée à ma façon...



Qu'est-ce qu'il nous faut ?
  • 175g de beurre mou
  • 15g de cannelle en poudre
  • 10g de poudre à pain d'épices
  • 125g de cassonade
  • 1 œuf 
  • 100g d' amandes en poudre 
  • 250g de farine
  • 200g de sucre glace
  • 1 blanc d'oeuf
  • quelques gouttes de jus de citron 

Comment procéder ?
  1. Battre le beurre en pommade, puis ajouter la cannelle et le sucre
  2. Incorporer l'œuf, puis les amandes en mélangeant bien
  3. Ajouter enfin la farine tamisée, amalgamer rapidement en boule 
  4. Etaler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 1 cm
  5. Réserver au moins 1 heure au frais ; découper des étoiles à l' emporte pièce
  6. Déposer les étoiles sur une plaque recouverte de papier sulfurisé
  7. Enfourner 15-20 minutes à 180°C, dès que les étoiles commencent à brunir
  8. Préparer le glaçage royal : Battre le blanc d'oeuf au fouet électrique ; dès qu'il mousse abondamment, ajouter progressivement du sucre glace tout en fouettant ; verser les gouttes de jus de citron ; poursuivre l'ajout de sucre glace jusqu'à obtenir un mélange onctueux et satiné, filant mais ni trop liquide et trop épais
  9. Tremper les biscuits refroidis (une seule face) dans le glaçage, un par un, en laissant égoutter le surplus
  10. Déposer les biscuits sur une grille et les laisser sécher toute la nuit.
Bien rangés dans une boîte en fer blanc, ils se conservent plusieurs semaines, pour le plus grand plaisir des gourmands de tous poils. 


Celui qui croyait au ciel, Celui qui n'y croyait pas
 Un rebelle est un rebelle, Deux sanglots font un seul glas
 Et quand vient l'aube cruelle, Passent de vie à trépas
 Celui qui croyait au ciel, Celui qui n'y croyait pas
 Répétant le nom de celle, Qu'aucun des deux ne trompa
 Et leur sang rouge ruisselle,  Même couleur même éclat
Celui qui croyait au ciel,  Celui qui n'y croyait pas 
 Il coule il coule il se mêle,  À la terre qu'il aima 
 Pour qu'à la saison nouvelle,  Mûrisse un raisin muscat 
 Celui qui croyait au ciel,  Celui qui n'y croyait pas 
 L'un court et l'autre a des ailes,  De Bretagne ou du Jura 
 Et framboise ou mirabelle,  Le grillon rechantera 
 Dites flûte ou violoncelle,  Le double amour qui brûla 
 L'alouette et l'hirondelle,  La rose et le réséda


Louis Aragon, La Rose et le Réséda

1 commentaire:

Karoll a dit…

Ah les petites recettes terroir :) Moi aussi j'aime bien faire des bredele quand arrive le froid... mais avant tout j'adore les manger !