vendredi, novembre 10, 2006

Cake Multiple aux Bananes

Avec le froid qui s'installe et les corps qui s'engourdissent, on a envie d'un bon gros cake nourrissant et réconfortant, d'une douceur moelleuse et riche, gourmande et sexy. J'ai déjà fait auparavant de petits cakes à la banane individuels. Je vous propose de reprendre la recette de base pour confectionner un seul cake, et de l'agrémenter en plus de multiples éléments aux saveurs et textures diverses : des amandes (ou noix), du chocolat noir, de la vanille (en gousse!! voir post précédent) et du rhum. Tous se marient à merveille avec la banane et sont à incorporer en petites quantités. L'appareil du cake en lui-même ne contient ni trop de beurre ni trop de sucre, si bien que vous pouvez céder à la gourmandise sans culpabilité. Au dessert ou au goûter, il est approprié, mais je vous suggère de vous laisser tenter, au petit-déjeuner !

  • 2 bananes, coupées en tranches biseautées
  • 1cs de cassonade
  • 1 noisette de beurre
  • 3 oeufs, séparés
  • 100g de beurre mou
  • 1cs de miel
  • 50g de sucre
  • 150g de farine
  • 1cc de levure chimique
  • un soupçon de sel
  • une poignée d'amandes concassées
  • un bouchon de rhum
  • une gousse de vanille fendue et grattée
  • 30g de chocolat noir coupé en morceaux épais

Faire fondre fondre une noisette de beurre dans une poêle à feu vif
Faire rôtir les bananes et les amandes dedans quand il chante
Saupoudrer de cassonade et laisser caraméliser 2 minutes
Agrémenter d'un bouchon de rhum et laisser un peu évaporer
Faire fondre le beurre avec le miel
Blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre
Verser le beurre fondu et sucré
Vider la gousse de vanille et homogénéiser
Ajouter la farine et la levure
Battre les blancs en neige avec un soupçon de sel
Incorporer délicatement les deux masses, à la spatule
Ajouter délicatement les bananes et les amandes, le chocolat enfin
Garnir un moule à cake beurré et fariné
Enfourner 10-15 minutes à 180-190°C
Disposer une feuille de papier aluminium sur la surface
Baisser à 160°C et poursuivre une demi-heure la cuisson.

Le prochain post, je l'annonce, sera tout à la fois une surprise et une fierté....


De mes premières années, je ne retrouve guère qu’une impression confuse : quelque chose de rouge, et de noir, et de chaud. L’appartement était rouge, rouge la moquette, la salle à manger Henri II, la soie gaufrée qui masquait les portes vitrées, et dans le cabinet de papa les rideaux de velours ; les meubles de cet antre sacré étaient en poirier noirci ; je me blottissais dans la niche creusée sous le bureau, je m’enroulais dans les ténèbres ; il faisait chaud et le rouge de la moquette criait dans mes yeux. Ainsi se passa ma toute petite enfance. Je regardais, je palpais, j’apprenais le monde, à l’abri.

Simone de Beauvoir

2 commentaires:

Momone a dit…

Bonjour Odelie,

Bravo à toi pour ton blog qui donne la bave aux lèvres.

Juste une petite question :

Pourquoi ne donnes-tu pas la référence des citations que tu empruntes ça et là sur ton blog ?

Tout travail de Cesar mérite sa peine, et à chaque jour rendons-lui son salaire qui lui appartient, voyons...

Elodie a dit…

Bonjour Momone,

et merci !
Pour répondre à ta question, je dirais que si tu avais un peu mieux observé mon blog, tu te rendrais compte que je donne les références de mes citations.. en différé simplement, pour permettre aux lecteurs de trouver tout seuls.