dimanche, janvier 21, 2007

Darnes de Lieu jaune en Papillotes

Dimanche, jour du poisson ! ah non.

  • 2 darnes de 150 à 200g chacune, rincées et épongées
  • 1/2 citron
  • 10g de beurre, coupé en petits morceaux
  • 1cs de moutarde
  • Quelques branches de persil plat frais, ciselé
  • 2 grosses pommes de terre
  • 3 poireaux, taillés en julienne
  • 4-5 carottes, taillées en julienne
  • 1 morceau de gingembre frais, finement haché
  • huile végétale
  • sauce soja
Cuire les pommes de terre à l'eau bouillante ou à la vapeur
Assaisonner
les darnes de sel et de poivre
Découper
2 rondelles du 1/2 citron et presser le reste
Mélanger
le jus de citron, le beurre et la moutarde
Découper
2 grands carrés de papier sulfurisé (ou papier aluminium)
Déposer
chaque darne sur chaque carré
Répartir
la sauce à la moutarde sur les darnes
Ajouter
les rondelles de citron
Rabattre
le papier sulfurisé et fermer hermétiquement chaque papillote
Enfourner
20 minutes à 220°C
Faire revenir
les dés de gingembre dans un peu d'huile
Ajouter
les poireaux et les carottes
Assaisonner
et cuire une vingtaine de minutes, en rajoutant de l'eau si nécéssaire
Verser
un trait de sauce soja
Placer
les papillotes cuites sur des assiettes
Ouvrir
et parsemer de persil
Servir
avec les pommes de terre et la julienne de légumes.

On s'est régalé !

Et en cette période électorale, La Petite Cuisine vous propose aujourd'hui un débat, ouvert à tous, sur... le prix du poisson! Sans rire, le poisson, ça coûte les yeux de la tête, non?

4 commentaires:

Maria a dit…

En général ce qui est rare est cher et le poisson devient rare !!! CQFD

Thibaud "Che" Ducon :) a dit…

C'est tout le problème du monde moderne ! On a "besoin" de produits venant de très loin, alors ça dérègle tout, la rareté des poissons et leur prix aussi ! Si on veut manger du poisson, on va habiter en Bretagne !

En plus, imaginons qu'on achète du très bon produit bio par exemple venant de loin. Le fait de l'avoir transporté, frigorifié etc etc, ca pollue peut etre plus (en relatif) que le même produit non bio consommé sur place ! Je crois qu'on se pose pas toujours les bonnes questions avec la bouffe.

Merde je suis coincé à Lyon, contraint à bouffer des quenelles à longueur de journée !!! :p

Elodie a dit…

hum. Il me semble que Paris c'est quand même pas si loin de la mer...

Cela dit tu soulèves un problème dont il faut certes avoir conscience. Mais en vrai, mon poisson, je l'achète au marché, et vivant à Paris, je ne suis pas contrainte à prendre ma grosse bagnole pour aller polluer jusqu'au supermarché de la région où je fais le plein une fois par semaine...

tania a dit…

Je suis vendeuse de poisson dans un supermarché, et j'entends toute la journée que le poisson de vient cher!
Je suis d'accord, pour certains poissons, oui! Mais regardez le prix du filet de lieu noir, de tacaud, ou encore de julienne... ce sont des poissons très bons, et en général en dessous de 10 euros le kilo! sans oublier qu'il y a toutes les semaines d'autres promotions! Il ne faut pas avoir peur de goûter des poissons différents de ce cher cabillaud! En tout cas, moi je mange du poisson minimum 2 fois par semaine, et je ne me ruine pas pour autant!