jeudi, octobre 20, 2005

Cauliflower Pie



La cuisine britanique ou le paradis des Pies et des Mash, pourquoi pas ?

  • 1 chou-fleur
  • 4 grosses pommes de terre, coupees en gros morceaux
  • cheddar et gruyere rapes
  • 1 lichette de lait
  • 1 grosse noix de beurre
  • 1 trait d'huile
  • curry en poudre
  • curcuma
  • noix de muscade
Cuire le chou fleur entier a l'eau bouillante salee ou a la vapeur
Cuire les pommes de terre a l'eau bouillante salee une vingtaine de minutes
Detailler le chou-fleur en bouquets
Assaisonner de curry et curcuma
Ecraser les pommes de terre a la fourchette
Additionner le lait et le beurre et remuer pour obtenir un mash onctueux
Assaisonner de noix de muscade
Graisser un plat a gratin d'un filet d'huile
Disposer les bouquets de chou-fleur
Parsemer genereusement des fromages rapes
Recouvrir de mash
Enfourner 15 a 20 minutes a 200C pour dorer le mash et faire fondre la couche de fromages.
En adoptant ces proportions je dirais que vous en avez pour 4 personnes...
Will I get bored with cauliflower ?

La raison d'être du militaire, c'est la guerre. La raison d'être de la guerre, c'est l'ennemi. Un ennemi habillé en militaire est deux fois un ennemi pour un antimilitariste. Car un antimilitariste n'en a pas moins des sentiments nationaux et cherche donc à nuire à l'ennemi de sa nation. Or, quel meilleur moyen, si cet ennemi est habillé en militaire, que de lui opposer un autre militaire ? Il s'ensuit de ce ce qui précède que tout antimilitariste a le devoir d'entrer dans l'armée ; et ce faisant, il accomplit trois exploits : il irrite le militaire ennemi ; accessoirement, il déplaît, sur son propre sol, au soldat d'une autre arme, l'uniforme ayant ceci de beau qu'entre uniformes différents, on se déteste ; mais il se transforme en outre en élément d'une armée qu'il abomine et qui, de ce fait, sera une mauvaise armée. Car une armée antimilitariste porte à une armée véritable, composée de civils patriotes.

N'est-il pas reconnu que la guerre est le plus grand de tous les maux ? n'admet-on pas qu'il soit répréhensible de tuer son prochain ? n'est-il pas plus répréhensible encore de lui déverser des tonnes de bombes atomiques sur la poire et de la décortiquer à coups de radar et da poudre à éternuer ? Ne nous as-t-on pas répété que supprimer la vie d'un insecte est une mauvaise action, et a fortiori celle de millions d'individus ? Mais que quelques imbéciles décident que le marché du canon et de l'uranium est un peu mou, et voilà que la littérature guerrière se met à donner à plein... car il y a une littérature guerrière, figurez-vous, elle est reconnue au grand jour, elle est imprimée par Berger-Levrault et Charles Lavauzelle, on vous apprend à nettoyer un canon de fusil et à démonter une mitrailleuse... elle est autorisée et encouragée... et quand un malheureux vient vous décrire avec quelques détails la courbure des reins de sa bien-aimée ou vous révéler quelques particularités intéressante et tentantes de son anatomie primesautière ! haro sur le baudet !... On l'engueule, on l'attaque, on lui fait un procès et on saisit ses livres.
Oui, la guerre tout le monde est contre : mais les mémoires de guerre, c'est très bien vu, et si on a tué cent mille personnes, on est un héros... L'alcoolisme, tout le monde est contre... L'amour, tout le monde est pour.... nous l'a-t-on assez répété, le croissez et multipliez ... ? Moralité, on se fait fourrer au bloc toutes les fois qu'on a le malheur de détourner une toute petite mineure.

Boris Vian

1 commentaire:

Danièle a dit…

Génial, j'ai justement un chou fleur dont je ne sais pas quoi faire, j'essaye demain, ça a l'air très bon.
Danièle